Triler Doris by Jan Michel Sanchez

Recette de la morue Narjess

et Mihaela

© 2017 patrimoinemorutier

Aborder la thématique du poisson dans un cursus centré sur la valorisation du patrimoine a été un double défi : celui de la compréhension d’une part, et de l’autre celui de la construction d’un discours patrimonial autour d’un objet qui sort du cadre de l’invention ou de la création de l’homme. Au départ, nous avons été guidés par les idées qui fleurissent en fonction des différentes perceptions. Sur une sorte de brouillon, nous avons recensé les différentes idées que nous inspirait le sujet. De même notre démarche s’est construite autour de lectures, des consultations avec des experts, des participations à des expositions et des conférences, ainsi que des visites de terrain, le tout sous la coordination de notre tuteur, Mme Anne-Sophie Rieth.  Cette démarche nous a également conduit à recentrer le sujet sur la morue.

S’agissant des consultations avec des experts, nous nous sommes entretenus avec les Professeurs Paul Benoit, Abdelhamid Barkhaoui et Eric Rieth entre autres. De même, des échanges fructueux ont eu lieu avec les membres de l’Association Plaeranec Gwendal, qui œuvre à la conservation et à la valorisation de la mémoire de la pêche à la morue à Ploubazlanec.

Au-delà des travaux de consultation, beaucoup de visites de terrain ont constitué des moments importants dans la réalisation du travail de groupe. En commençant par le Musée de la Marine à Trocadéro (Paris), nous nous sommes rendus tour à tour à Fécamp, Ploubazlanec et Ilhavo. Au cours de ces visites, nous avons pu observer les vestiges des ports morutiers, des anciens bateaux de pêche, des contenus des collections muséales, la prégnance des éléments de morue dans la topographie de certaines villes etc. Ces visites ont aussi le mérite de mettre en exergue l’interconnexion entre territoire et vestiges d’activités autour de la morue, entre communautés et mémoire/patrimoine morutier.